Articles passés

L'INVESTI-GATEUR

Journal en ligne du CIRQC

Obtenir le titre de professionnel en placement durable - Entrevue spéciale avec Marielle Collet, responsable du programme.

 

 

Ce n'est pas un secret, la présente conjoncture financière et l'avènement d'une économie toujours davantage axée sur le savoir exacerbent la compétivité sur le marché de l'emploi. Alors que les critères d'embauche dans le monde des affaires semblent toujours plus exigeants et que les candidats bardés de diplômes universitaires deviennent la norme, plusieurs professionnels peinent à se démarquer. Cette réalitė est d'autant plus vraie que l'obtention des titres de CFA, MBA ou FCSI qui paraissaient autrefois être l'apanage d'un groupe restreint de surdoués semblent aujourd'hui s'être énormément répandue.

Or, comment se distinguer dans un tel contexte et optimiser ses chances de dénicher cet emploi tant convoité? De plus, quelle formation permettra-t-elle aux financiers et gestionnaires de demain d'approfondir leur connaissance en matière de RSE et d'investissement responsable, deux sujets de plus en plus importants pour la clientèle mais toujours sous-étudiés dans les grandes écoles de gestion? Au grand plaisir du CIRQC, voilà deux préoccupations auxquelles l'Université Concordia répond à travers la mise sur pied de sa nouvelle certification professionnelle en placement durable.

 
Jeudi le 14 mai, de 14:00 à 14:30, la Jonh Molson School of Business de Concordia tient  une séance d'information en ligne sur cette formation unique. Pour nous parler du CPPD (SIPC), Marielle Collet, l'une des responsables du programme, a eu la gentillesse de répondre à nos questions.

 

ENTREVUE SPÉCIALE avec Marielle Collet, assitante marketing du programme de CPPD de l'Université Concordia.

 

Pouvez-vous nous expliquer en quoi la désignation CPPD (SIPC) se démarque-t-elle des nombreuses autres certifications professionnelles telles que le CFA ou le FCSI par exemple?

 

 

Le CPPD (SIPC en anglais) est un programme plus spécifique que généraliste: il rallie finance et développement durable et donne les éléments nécessaires à toute personne impliquée dans les deux domaines. C’est un programme unique,  livré par une École de gestion. Offert entièrement en ligne en auto-apprentissage, il offre une flexibilité exceptionnelle pour des professionnels partout dans le monde. Le CPPD est spécialisé dans les investissements durables et apporte donc une plus-value spécifique tandis que d’autres désignations comme le CFA sont beaucoup plus généralistes.

 

 

Je remarque que plusieurs diplômés CPPD (SIPC) détiennent également d'autres désignations, c'est notamment le cas de notre invitée d'honneur au dernier cocktail annuel du CIRQC, Mme Marie-Josée Privyk d'Innergex qui en plus d'être SIPC, détient également le titre de CFA. Le programme est-il nécessairement un complément à d'autres formations?

 

Le CPPD est tout à fait complémentaire avec d’autres certifications comme le CFA car il envoie un message différent. Le CPPD montre une volonté et un intérêt pour l’investissement durable et confirme que la personne détient les connaissances nécessaires pour prendre des décisions réfléchies pour faire des placements durables.   

 

Parlez-nous un peu de votre partenariat avec l'IFD et le CFA Institute.

 

Nous avons un partenariat avec le CFA Institute dans la mesure que toute personne qui complète le CPPD peut valider 20 heures de crédits CE avec le CFA Institute.

L’IFD est un partenaire fondateur du CPPD. Il est encore aujourd’hui très présent dans les prises de décisions qui concernent le CPPD et nous collaborons avec les membres du conseil de l’IFD de façon régulière pour nous assurer que le CPPD soit communiqué à notre communauté locale et internationale.

 

Le privé s'est-il également impliqué dans l'instauration du programme?

 

Le programme a été créé en partenariat avec plusieurs institutions privées. Addenda Capital, Caisse de dépôt et placement du Québec, Cascades, Desjardins, Groupe Investissement Responsable Inc. et Osisko ont généreusement participé à la création du CPPD et ont ainsi contribué à sa réussite.

 

 

À qui s'adresse ce programme? Les étudiants ou les professionnels qui sont déjà sur le marché du travail?

 

Le programme s’adresse à toute personne ayant un intérêt pour l’investissement durable.  Durant la certification, les devoirs à la fin de chaque cours se basent sur des exemples réels où le participant peut choisir d’analyser l’entreprise dans laquelle il travaille ou bien une entreprise de son choix.

Si un étudiant choisit de passer la certification, il va devoir se baser sur une entreprise dans laquelle il a déjà travaillé ou bien une entreprise pour laquelle il aimerait éventuellement travailler.

 

Quels sont les critères d'admission?

 

Nous demandons un diplôme dans une discipline reliée à la finance ou bien un parcours lié à l’investissement en général.

 

Parlez-nous un peu du contenu du programme et de sa durée.

 

Le programme est constitué de 6 cours. À la fin de chacun de ces cours, le participant remet un devoir pour évaluation. La certification est octroyée lorsque tous les devoirs sont validés.

Nous estimons la charge de travail pour le participant à 120 heures, sachant que chaque participant peut prendre plus ou moins de temps en fonction des recherches complémentaires qui peuvent s’appliquer. Le participant dispose de 12 mois pour compléter la certification.

 

Nous remarquons au CIRQC qu'il existe encore beaucoup de scepticisme au sein de la communauté financière face au phénomène émergent de l'investissement socialement responsable. Que répondez-vous à ceux qui doutent de la pertinence de l'ISR?

 

Lorsque nous avons commencé le programme il y a quelques années, nous étions dans un domaine quasiment inexploré, en complète expansion.

 

Aujourd’hui, un conseiller qui passe à côté des opportunités d’investissement durable c’est un conseiller qui s’apprête à perdre une partie de sa clientèle et qui n’a pas les connaissances nécessaires pour répondre aux nouveaux défis auxquels ses clients font face. Il perd également une niche grandissante de profits sur le long terme.

 

Nous vivons dans un monde qui cherche le profit mais qui veut aussi garder la conscience tranquille. Ce programme permet d’identifier en profondeur les connaissances et besoins nécessaires pour prendre les meilleures décisions.

 

FIN

 

**** VOICI LE LIEN POUR S'INSCRIRE À LA SÉANCE D'INFORMATION EN LIGNE:  http://www.concordia.ca/jmsb/programs/executive-centre/public-seminars/register.html

 

 

 

 

 

 

 


 

Please reload