Articles passés

L'INVESTI-GATEUR

Journal en ligne du CIRQC

5 idées de lectures "responsables" pour terminer l'été en beauté.

Conscious Capitalism: Liberating the Heroic Spirit of Business
John Mackey et Raj Sisodia

 

Bien que Whole Foods traverse une période difficile ces derniers temps, on ne peut nier qu’il s’agit d’un modèle d’entreprise inspirant en termes de responsabilité sociale. Écrit par le cofondateur de l’entreprise, John Mackey, et un chercheur universitaire réputé, "Conscious capitalism" est un plaidoyer pour un capitalisme plus efficace et plus équitable. Ses auteurs tenteront de vous convaincre (et réussiront sûrement!) de l’importance d’une mission porteuse, de l’intégration des parties prenantes, et surtout, d’un «leadership conscientisé».

 

The Responsible Company: What We’ve Learned from Patagonia’s First 40 years
Yvon Chouinard et Vincent Stanley

Le fondateur de Patagonia et son neveu, qui fut longtemps vice-président, présentent les apprentissages organisationnels réalisés au fil du temps. Avec une bonne dose d’humilité, on y relate les étapes et les erreurs de parcours qui ont permis à Patagonia de bâtir sa solide réputation d’entreprise responsable. Le livre comprend même, en annexe, des « listes à cocher » de petits gestes pouvant faire une grande différence au sein d’une organisation. Sympathique! 

 

Getting it Right
Luc Zandvliet et Mary B. Anderson

 

 

Acceptabilité sociale, “pas dans ma cour”, opposition citoyenne: les entreprises se confrontent de plus en plus à ces nouveaux défis que représentent les relations avec les communautés. Ici, les auteurs y voient plutôt une opportunité de construire des liens solides avec les communautés où elles s’installent. Ils fournissent des exemples concrets et une foule de recommandations pour ce faire. Ce livre vous permettra de découvrir ce volet moins connu du développement durable, et surtout de réfléchir aux relations qu’entretiennent les entreprises dans lesquelles vous investissez.

 

80 hommes pour changer le monde: Entreprendre pour la planète

Sylvain Darnil et Mathieu Le Roux

Faire le tour du monde dans le but de rencontrer des dizaines d‘entrepreneurs qui, de par leur audace, changent le monde et ensuite relater leurs aventures dans un livre, voici le défi qu’ont relevé avec brio les auteurs de  “80 hommes pour changer le monde - Entreprendre pour la planète”.  Alors que les apologistes de l’aplaventrisme et du fatalisme qui enseignent dans nos écoles de gestion tendent à essayer de nous faire croire que pollution et inégalité sont des maux nécessaires, ce recueil déborde d'exemples tangibles d’entreprises qui, en s’attaquant à ces problématiques, contribuent à l'avènement d’un meilleur milieu de vie pour l’ensemble des parties prenantes de leurs sociétés respectives, sans pour autant compromettre l'aspect "création de richesse", si important aux yeux de plusieurs. 

 

À la fois fascinant et bouleversant, ce bouquin représente le cadeau idéal pour cet oncle qui, malgré son passé d'hippie, s’est embourgeoisé et pour qui le concept même de croissance "responsable" représente aujourd’hui le fantasme d’une horde d'écolos économiquement analphabètes. 

 

 

Natural Capitalism: Creating the Next Industrial Revolution

Paul Hawken, Amory Lovins et L. Hunter Lovins

À quoi ressemblerait une économie qui valoriserait à sa juste valeur l’ensemble de son capital naturel et humain? Comment un secteur financier tenant compte des réalités biologiques et de la rareté des ressources naturelles et humaines, nous libérant ainsi du seul diktat des sacrosaints principes comptables, contribuerait-il à un monde meilleur? Voilà certaines des questions auxquelles tentent de répondre les auteurs de “Natural Capitalism”. Hautement critique du système économique industriel,  sans pour autant prôner l’annihilation totale du présent ordre, le livre nous propose plutôt une évolution par l’entremise de quatre grands axes stratégiques: la préservation de nos ressources à travers la mise en place de meilleurs procédés manufacturiers (gain d'efficience), la prolifération du recyclage, un virage “quality over quantity’’ de la part des consommateurs et l’accroissement des investissements en capital naturel.

 

Bien qu’écrit en 1999, ce classique en matière de développement durable demeure d’actualité. Nous le conseillons à toute personne soucieuse d’approfondir sa réflexion sur l’économie idéale de demain, tout en situant sa pensée dans un cadre temporel qui permet d’apprécier la teneur du progrès accompli tout au long de la dernière décennie.

 

FIN.

 

Please reload