Articles passés

L'INVESTI-GATEUR

Journal en ligne du CIRQC

Investir au sec!

July 21, 2017

 

Le Règlement sur la protection des bâtiments contre les refoulements d’égout (11-010) en vigueur depuis juillet 2011 a été une bénédiction pour certains territoires de la région métropolitaine de Montréal. Il exige l’installation de clapets antiretour à l’intérieur de tout bâtiment au Québec au niveau du collecteur principal. Pour les municipalités non assujetties à ce règlement, il serait fortement recommandé d’investir volontairement dans des clapets antiretour. Ce dernier est un dispositif empêchant les eaux d’égoût de refouler dans vos maisons.

 

« La station d’épuration n’avait pas de clapets antiretour. Si la ville avait pris ses précautions, certains n’auraient pas eu d’inondations. Même si l’inondation de certaines résidences était inévitable dans cette situation-ci, ça nous a appris qu’il fallait faire poser un clapet pour éviter de plus petites inondations dans le futur. »

 

 Photos: Cynthia Painchaud, Deux-Montagnes, Mai-Juin 2017.

 

Cynthia Painchaud, propriétaire d’une résidence de Deux-Montagnes depuis le 1er mai 2017, a rapidement compris l’ampleur des dégâts qu’un refoulement d’égout sans clapet antiretour peut causer dans une maison. Malgré que beaucoup de résidences de la municipalité de Deux-Montagnes aient été inondées directement par le niveau du lac montant, d’autres plus protégées du lac ont été inondées par les réseaux d’égout municipaux.

 

Un investissement responsable : le clapet antiretour.

 

Il s’agit d’un dispositif qui permet à l’eau de couler d’un bâtiment vers l’égout municipal sans pouvoir y retrousser chemin. Le clapet antiretour doit être installé sur la tuyauterie d’évacuation des appareils de plomberie du sous-sol tels que les lavabos, les douches, les machines à laver et les toilettes. Il peut même être installé sur le branchement d’évacuation auxquels sont rattachés plusieurs de ces appareils sanitaires. Il présente la meilleure méthode pour contrer la problématique des refoulements des eaux d’égouts. La Régie du bâtiment du Québec suggère l’installation de trois différentes catégories de clapets antiretour:

 

 

 

1 - le clapet antiretour de type normalement fermé qui laisse passer l’eau uses pour son évacuation vers l’extérieur. Cependant, les eaux de refoulement en sens inverse se buttent au clapet fermé. Son désavantage principal est le manque de circulation d’air dans le réseau, ce qui limite à certains endroits son application. Il doit être certifié selon la norme CSA, tel que référencé par le chapitre III, Plomberie du Code de construction du Québec.

 

 

 

 

2 - le clapet antiretour de type normalement ouvert où les eaux usées du batiment protégées peuvent passer en tout temps et l’air y circule librement. Le clapet se referme par contre quand les eaux usées refoulent. Au Québec, on ne peut l’installer sur un collecteur sanitaire que lorsqu’il s’agit d’une résidence unifamiliale. Il doit également être certifié selon la norme CSA, tel que référencé par le chapitre III.

 

 

3 - le clapet à insertion qui s’installe spécifiquement dans un avaloir de sol, maintenu sous sa grille. Puisque certaines municipalités ne l’autorisent, il est important de vérifier avec la vôtre avant d’en installer un et qu’il soit certifié selon NQ 3632-670.

 

Les appareils sanitaires qui ne sont pas protégés par un clapet antiretour peuvent subir un refoulement d’égout lors de pluies intenses qui amènent une grande quantité d’eau dans le réseau. Ce dispositif pourrait vous faire sauver des milliers de dollars et protéger votre logement des bactéries et contaminants contenus dans les égouts, particulièrement si votre demeure est susceptible aux inondations. Dans un contexte de changement climatique, ce simple appareil représente un investissement responsable important.

 

Prêt à l’action?

 

Renseignez-vous auprès de votre municipalité afin de savoir si elle est concernée par cette règlementation ou si elle en délègue plutôt la responsabilité au propriétaire de protéger son réseau d’évacuation d’eaux usées et d’eaux pluviales contre les refoulements. Le propriétaire est dans tous les cas responsable d’en assurer l’accessibilité à fin d’entretien et nettoyage.

 

Contactez un entrepreneur de la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ) afin d’en savoir davantage sur l’installation de votre clapet antiretour.

 

 

 

 

Please reload